Rachel Flühmann

Alors qu’elle poursuit des études professionnelles de piano au Conservatoire de la Chaux-de-Fonds, Rachel Flühmann entreprend en parallèle des études de chant dans la classe de Marie-Lise de Montmollin. Elle obtient son diplôme avec mention en 1987. Durant ses études, elle est appelée à se produire dans Didon et Enée de Purcell et dans Carmen de Bizet, où elle tient le rôle de Mercèdes.

En 1986, elle suit un stage chez Gabriel Baquier et chante Véronique de Messager (rôle d’Agathe), Serenata a tre de Vivaldi, à Genève (rôle de Nice), Nabucco de Verdi (Fenena) à la Chaux-de-Fonds, Belfort et Delémont, Tremble-ment de terre à Santiago de John Morti-mer à Bassecourt, et la Belle Hélène d’Offenbach à la Chaux-de-Fonds, où elle tient  le rôle-titre.

En 1989, elle participe à un stage chez Hugues Cuenot. Dès 1990, elle créé sa propre classe de chant et se produit dans divers récitals.

En 1992, elle tient le rôle de la Princesse Jaroslavna du Prince Igor de Borodine, opéra produit en tournée dans diffé-rentes villes de l’Arc jurassien. 

En 1993, elle entre au Conservatoire de Fribourg dans la classe de Tiny Westendorp et obtient sa virtuosité. Rachel Flühmann continue alors à se consacrer à l’enseignement et donne différents récitals avec le pianiste Olivier Sörensen.

En 1999, elle est choisie par le Club du Mozambique pour se produire à la Chaux-de-Fonds dans un concert d’airs de bel canto et d’opéra, avec la cantatrice  mozambicaine Stella Mendoza et le ténor américain Mark Jackson.

La même année, elle interpréte la partie mezzo-soprano dans le Roi David à la Tour-de-Peilz. Elle y a aussi joué le rôle de la Pythonisse.

Parallèlement, elle participe à la création du « Chœur d’hommes » jurassiens et neuchâtelois, dirigé par Philippe Huttenlocher, avec qui elle travaille régulièrement comme soliste  pendant plusieurs années. Le chœur s’est produit pour la première à Porrentruy dans le cadre du Festival du Jura, puis à la Chaux-de-Fonds et à Couvet. Il y a no-tamment présenté la Rhapsodie de Brahms.

En 2001, elle se perfectionne dans la classe de Denis Hall et met sur pied une tournée de concerts romantiques avec le Chœur d’hommes.  Elle interprète le rôle de Tebaldo dans Don Carlos de Verdi, en mars, à Neuchâtel. Elle participe égale-ment aux Badener Musikfestwochen en suivant la masterclass de Barbara Martig-Tüller, tout en continuant de se perfectionner avec Bruno Leuschner à Berne.

En 2002, elle chante plusieurs œuvres romantiques et notamment la Rhapsodie de Brahms avec le Chœur d’hommes, placé sous la direction de Nicolas Farine. Elle poursuit  sa formation dans la classe professionnelle de Maria Diaconu au Conservatoire de Genève.

En 2003, elle interprète à nouveau le Roi David sous la direction de François Cattin avec l’orchestre du Conservatoire de la Chaux-de-Fonds.

En 2004,  elle donne une série de réci-tals  autour de Brahms avec  Nicolas Farine à la direction du Chœur d’hommes, à Saignelégier, la Chaux-de-Fonds et Montfaucon. Elle se produit également en duo à Saignelégier dans un récital en hommage à Kurt Weill.

En 2005, elle est l’interprète principale, chanteuse mais également comédienne dans La Petite-fille de Brecht, spectacle original écrit pour elle et mis en scène par Charles Joris et dirigé par Nicolas Farine, sur des musiques de Kurt Weill. Créé en novembre 2005 à Saignelégier, ce spectacle a tourné en Suisse et en France jusqu’en février 2007.

Avec la même équipe, Rachel Flühmann a produit le spectacle 

Mahagonny Songspiel, précédé du Cabaret de quat’sous, toujours sur des musiques de Kurt Weill. Ce spectacle est représenté en première suisse, en février 2007, au Théâtre Populaire Romand de la Chaux-de-Fonds.

Entre 2007 et 2009, elle créé divers programmes de récital et recentre son activité autour de l’enseignement.

En mai 2010, elle chantera avec ensemble instrumental un programme d’airs de Haendel lors des journées européennes des sites clunisiens à Corcelles. Puis en juin 2010, elle se produira en duo avec la soprano Virginie Kraif, accompagnée de l’orchestre de la Chaux-de-Fonds dans un programme d’airs d’opéras baroques et classiques.

En 2011, elle travaille sous la direction de Claude Surdez pour une création de Bert Apermont.

En 2012, toujours sous la direction de Claude Surdez, elle participe à une tournée pour le Requiem de Karl Jenkins qui aboutit à la Cathédrale de Genève.

En 2012 encore, elle a chanté une création de Pascal Nicolet avec l’orchestre de chambre de la Chaux-de-Fonds, dir : P.-H. Ducommun.

Dès 2011, elle travaille sur un projet musico-théâtral, Doubles Faces, qui aboutira à une première au théâtre ABC en janvier 2013. Ce spectacle tournera en 2013.

En 2014-15 séries de tournées avec le spectacle Doubles Faces avec le metteur en scène Yves Robert et L’Atelier Lyrique (atelier de chant réunissant chanteurs professionnels et amateurs).

En 2015 -2016 cet Atelier s’est produit à Genève et à La Salle de musique de La Chaux-de-Fonds sous la direction de Nicolas Farine.

Rachel Flühmann y participe en tant que chanteuse.

Divers concerts et récitals sont prévus pour L’Atelier Lyrique, ainsi qu’un nou-veau récital  autour de la musique espa-gnole (trio) Amour et Jalousie, réunissant la soprano Virginie Kraif et la pianiste Christelle Matthey.

2016 Elle participe avec son choeur de jeunes étudiants de L’Ester (Cifom) à la création du Festival de musique d’été de Corcelles-Cormondrèche.

2016-2017 Production de l’Atelier dans un programme autour du Requiem de Mozart et du Dialogue des Carmélites dans une tournée dans le canton de Neuchâtel.

En Février 2017 Rachel Flühmann chante La Petite Messe Solennelle de Rossini sous la direction de François Cattin.

2017-2018 Création de :VOCES MOVENTES

Un nouveau programme de L’Atelier Ly-rique, musique baroque et danse ur-baine en co-production avec le théâtre ABC et l’ensemble Histoire de Musique. Projet de tournée.